Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement

Pour toute réclamation ➜ 81 800 10 12Nous Contacter

Les bons points des activités d’IEC à la cité Soleil et environs

Les bons points des activités d’IEC à la cité Soleil et environs
Les bons points des activités d’IEC à la cité Soleil et environs
03 janvier 2018

L’Office National de l’Assainissement du Sénégal (ONAS) à travers le groupement CIRA/ Hydroconsult a développé une stratégie de communication qui a permis de faire adhérer plus de 94% des ménages ciblés.

Pour la réalisation d’un projet d’une telle envergure, l’Office National de l’Assainissement du Sénégal (ONAS) a recruté un prestataire chargé de  l’IEC (l'information, education communication) , le groupement Cira/Hydroconsult qui a développé une démarche à la fois participative et inclusive basée sur une bonne implication des autorités administratives et locales, des leaders d’opinion et des populations en général. Une stratégie de communication qui combine l’approche de masse et de proximité permet présentement de vulgariser le projet mais également de promouvoir le changement de comportements pour une meilleure utilisation et gestion des réseaux d’assainissement.

Pour ce projet d’assainissement de la Cité Soleil et environs, le cabinet d’IEC a développé une approche de communication de proximité et de plaidoyer axée sur des rencontres avec les autorités administratives et locales, des visites à domicile effectuées quotidiennement par des relais et superviseurs recrutés dans la zone du projet, Ces animateurs communautaires qui jouent le rôle d’interface entre le projet et les populations organisent des causeries et des mobilisations sociales pour la sensibilisation des populations et assurent également le des suivis des contributions des ménages.

Il convient de rappeler le rôle déterminant joué par les leaders d’opinion comme les Chefs de quartiers et les « badienou gokh » organisés autour d’un comité local de pilotage. Les Chefs de quartier sont responsabilisés par zone et grâce à une étroite collaboration avec les relais et superviseurs, ils font le suivi du projet au niveau des quartiers. Pour ce qui est « des badienou gokh », elles font le travail de relais et participent à la sensibilisation sur les bons comportements en matière d’hygiène et d’assainissement lors des causeries. Concernant la communication de masse, elle a consisté à utiliser la radio, la télévision et l’affichage pour faire passer des messages d’information et de sensibilisation sur la salubrité, les comportements à risque par rapport au réseau d’assainissement, la contribution des ménages etc.

La visibilité du projet est également soutenue par des produits et supports de communication que sont les affiches, les plaquettes d’information, les flyers, les teeshirts intégrant les logos de l’ONAS, de la BADEA, de l’OFID. Ces différentes stratégies développées ont permis d’enregistrer un taux de 94% de contribution des ménages