Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement

Pour toute réclamation ➜ 81 800 10 12Nous Contacter

La marche vers les ODD sera rythmée par l’exécution de plusieurs projets

La marche vers les ODD sera rythmée par l’exécution de plusieurs projets
La marche vers les ODD sera rythmée par l’exécution de plusieurs projets
24 novembre 2017

Le Sénégal se donne les moyens de réaliser les Objectifs de développement durable (ODD) pour le volet assainissement. Les autorités ont lancé plusieurs projets qui vont concourir à améliorer le taux d’accès aux services d’assainissement. Le nouvel agenda des Objectifs de développement durable (ODD) exige l’accélération de la cadence vers cet horizon fixé par la communauté internationale. Le Sénégal trace sa voie. Il se donne les moyens d’être présent au rendez- vous de la présentation des résultats. Le Projet d’assainissement des dix villes lancé par Son Excellence le Président Macky Sall, le 5 mars 2017 à Louga, en présence du président de la BOAD, Christian Adovelande, entre dans cette logique de porter le taux d’accès à l’assainissement à un niveau jamais égalé dans l’histoire du Sénégal.

Ce projet d’un coût de 60 milliards de francs CFA, vise à faire passer le taux d’accès à l’égout dans la zone du programme de 56 % en 2014 à 60 % en 2019, soit près de 200 000 personnes bénéficiaires dans les 9 villes. Pour la 10e ville, Kaolack, ce sont des ouvrages de drainage et de stockage des eaux de pluies qui y seront construits. Ajoutons à cela l’augmentation du taux de dépollution de 40 % en 2014 à 45 % en 2019, soit l’équivalent d’un volume additionnel de plus 24 000 mètres cubes d’eaux usées traitées par jour. Au total, plus de 10 villes viendront élargir le bassin des villes assainies. Aussi, l’atténuation des effets des inondations dans les quartiers de Colobe, Rebeuss et Yoff, avec la réalisation des ouvrages de drainage, participe de l’amélioration des indicateurs.

L’ancien Secrétaire d’Etat à l’Hydraulique, Diène Faye, avait lancé les travaux de drainage des quartiers précités le 29 juin 2017, en présence du ministre Abdoulaye Diouf Sarr et du maire de Fass-Colobane-Gueule Tapée, Ousmane Ndoye. Déjà, les autorités ont renforcé le maillage de la banlieue dakaroise en ouvrages de stockage et de drainage concourant, du coup, à redonner un visage nouveau à des quartiers qui végétaient dans des eaux. Les villes secondaires ne sont pas laissées en rade. Pour la première fois, la ville de Sédhiou sera dotée d’ouvrages d’assainissement. Au-delà de la restauration du principe d’équité, ce projet lancé par le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye, le jeudi 27 avril 2017 pour un coût de 1 300 000 000 F CFA est à inscrire sur le compte de la résolution des problèmes d’assainissement par les autorités. La ville de Sédhiou n’est pas un cas isolé. Les plans directeurs d’assainissement des communes de Podor, Dagana, Richard Toll, Mbour, Diourbel, Mbirkilane, Malem Hodar, Guinguineo, Nioro du Rip et Koungueul ont été lancés conformément aux directives présidentielles.