Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement

Pour toute réclamation ➜ 81 800 10 12Nous Contacter

Assainissement : Le DG de l’ONAS rassure les populations de Rufisque

Assainissement : Le DG de l’ONAS rassure les populations de Rufisque
Assainissement : Le DG de l’ONAS rassure les populations de Rufisque
30 novembre 2017

Le Directeur Général de l’Office National de l’Assainissement du Sénégal (l’ONAS), Monsieur Lansana Gagny Sakho, a visité, hier, les réalisations du réseau de drainage des eaux pluviales de Gouye Mouride à Rufisque.  Il était accompagné d’une forte délégation composée du secrétaire général de l’ONAS et d’autorités  administratives. Il  a profité de l’occasion pour  expliquer la stratégie de l’Etat du Sénégal de miser sur des ouvrages de qualité, à travers des investissements massifs pour traiter de façon définitive la question des inondations dans la ville de Rufisque.

Cette visite  se justifie par le fait que les populations de Rufisque avaient interpellé les autorités sur la question des inondations dans leur ville.  C’est  à partir de ce moment que le ministre de l’hydraulique et de l’assainissement, Monsieur Mansour Faye a donné des instructions fermes qui correspondent à la volonté de Son Excellence le Président Macky Sall d’améliorer les conditions de vie des citoyens.

D’un coût de plus de 200 millions de francs CFA,  ce projet majeur est une réponse concrète à la question des inondations dans la vieille ville. Monsieur Sakho d’ajouter qu’il y a d’autres projets d’envergure comme le Programme d’assainissement des dix villes dans lequel Rufisque bénéficie de plus de 6 milliards de francs CFA. Il y a également Promovilles, un projet sur lequel  l’ONAS et l’AGEROUTE travaillent en étroite collaboration qui conduira à la fermeture du canal principal de Rufisque.

Avant de terminer son discours, le Directeur de l’Office National de l’Assainissement du Sénégal a lancé un appel à l’endroit des autorités et des populations à faire preuve de rigueur dans l’entretien des ouvrages pour garantir leur durabilité.

« La responsabilité de l’Etat c’est de mettre en place des infrastructures, mais l’entretien relève,  certes de l’Etat mais surtout des populations.  Sur ce  nous appelons les collectifs, l’administration territoriale et les populations à une grande sensibilisation pour que ces ouvrages puissent être maintenus surtout utilisés pour les raisons pour lesquelles ils ont été construits, c’est ce qui permettra d’améliorer significativement le cadre des vies des populations » rappelle-t-il.