Ministère de l’Eau et de l’Assainissement

Pour toute réclamation ➜ 81 800 10 12Nous Contacter ➜ ⎪ Le PNDDAA

Lutte contre les inondations à Touba Le projet de 23 milliards de francs lancé les prochains jours 

Lutte contre les inondations à Touba Le projet de 23 milliards de francs lancé les prochains jours 
Lutte contre les inondations à Touba Le projet de 23 milliards de francs lancé les prochains jours 
26 avril 2022

Le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement, à travers l’Onas, va bientôt lancer le projet de 23 milliards de francs Cfa. Il a été présenté, le vendredi dans la soirée au porte-parole du Khalife des Mourides Serigne Bassirou Mbacké.  

Le processus s’accélère. Le projet de 23 milliards de francs Cfa initié par le Président de la République, Macky Sall en faveur de la cité religieuse sera bientôt exécuté. Le vendredi dernier, dans la soirée, il a fait l’objet d’un partage entre les autorités religieuses de la ville sainte avec à leur tête, Serigne Bassirou Mbacké, porte-parole du Khalife des Mourides et la délégation de l’Onas conduite par son Directeur Général, Dr Ababakar Mbaye. Cet investissement servira à la construction de nouveaux bassins, à l’extension de la station de Keur Niang, à la densification du réseau de drainage. « Nous avons déjà sélectionné l’entreprise en charge des travaux qui vont bientôt démarrer », a affirmé le Directeur Général de l’ONAS, Dr Ababakar Mbaye devant le porte-parole, du Khalife des Mourides, et les représentants des autres organisations comme l’association « Touba Ca Kam », les daaras Moukhadimatoul Khima de Touba. « Nous allons construire de nouveaux bassins et de nouvelles conduites. Le bassin de Keur Niang sera renforcé avec son extension. Ces nouvelles infrastructures viendront renforcer l’existant », a expliqué Dr Ababakar Mbaye. 

Il a annoncé que les travaux seront lancés dans les prochains dans la cité religieuse. Ces nouvelles infrastructures viendront renforcer le dispositif de gestion des inondations dans une ville en pleine expansion. Le porte-parole, du Khalife des Mourides, Serigne Bassirou Mbacké a magnifié la diligence des autorités dans la conduite de ce projet. « Nous allons vers le démarrage des travaux. Il est bon de rappeler le Ministère a réalisé et présenté les résultats de l’étude en moins de 6 mois or, la réalisation des études prenait plus de temps », a noté le porte-parole du khalife général des Mourides.

Ce projet compte un volet de rabattement de la nappe dans plusieurs zones de la cité religieuse notamment aux abords de la Grande Mosquée de Touba. Les remontées capillaires consécutives aux fortes précipitations enregistrées, au cours ces dernières années ont entrainé une saturation de la nappe. « Nous allons mettre en place dans le cadre de ce projet, 19 puits forages pour rabattre les eaux de la nappe. C’est parce ce procéder que la nappe sera rabattue. Sa remontée est un sujet de préoccupation des autorités religieuses et étatiques. A côté de cela, la construction du système de drainage des eaux pluviales sera accélérée », a indiqué le Directeur Général de l’Onas. 

                            Renforcer la prévention  

Le guide religieux qui a aussi salué l’apport des organisations locales dans la lutte contre les inondations comme « Touba Ca kanam »,  Hizbut Tarqyyah, les daaras Mouskhadimatoul Khidma, a lancé un appel à plus d’harmonisation dans les interventions. Cet appel a été bien entendu par des ces organisations. « Tout ce que nous faisons, nous le faisons avec ONAS. Nous partageons les études avec l’ONAS qui est également associé lorsqu’il s’agit de raccorder les ouvrages réalisés par ‘’Touba Ca Kanam’’ à leur réseau », a rappelé Abdou Fatah Guèye, le Président de l’association ‘’ Touba Ca Kanam’’.  L’année dernière, le débordement de la station de Keur-Niang avait perturbé le système d’évacuation des eaux pluviales entraînant du coup des inondations dans plusieurs quartiers. Cette année, toutes les parties prenantes travaillent à prévenir les dysfonctionnements du système de drainage. D’ailleurs, le sous-préfet de Ndame, Babacar Ibra Mar a annoncé la mise en place d’un Quartier général ( Qg), chargé d’échanger sur les questions d’assainissement. L’objectif, c’est d’assurer une meilleure coordination des interventions et aussi la prévention des risques d’inondations. En définitive, tout porte à croire que la prévention sera renforcée cette fois-ci dans la cité religieuse. 

Source: 
LE SOLEIL