Ministère de l’Eau et de l’Assainissement

Pour toute réclamation ➜ 81 800 10 12Nous Contacter ➜ ⎪ Le PNDDAA

 Lutte contre les inondations 4 bassins de rétention seront érigés à Touba 

 Lutte contre les inondations 4 bassins de rétention seront érigés à Touba 
 Lutte contre les inondations 4 bassins de rétention seront érigés à Touba 
17 août 2021

Le Directeur général de l’Office national de l’Assainissement du Sénégal ( Onas), a affecté une visite à Touba où la station de Keur-Niang n’a pas pu évacuer à temps les eaux pluies recueillies le week-end. Il a été décidé de construire 4 bassins de rétention pour prévenir les débordements de la station de Keur-Niang. 

La cite religieuse de Touba a recueilli, en un temps si court, 72 mm de pluies. Celles-ci ont entrainement, le débordement de la station de Keur-Niang, considéré par les techniciens comme le moteur du système d’évacuation des eaux. Cette défaillance a conduit le Directeur général de l’Office national de l’Assainissement du Sénégal, le docteur, Ababakar Mbaye, les autorités administratives et religieuses à effectuer une visite à la station de Keur-Niang. Sur les lieux, de concert avec toutes les parties prenantes, l’Onas et les autorités administratives et religieuses ont pris comme mesure l’aménagement de 4 bassins de rétention. « Nous ne pouvons pas avoir un seul bassin de stockage, une seule station de refoulement pour Touba. Il nous faut quatre bassins dans plusieurs endroits de Touba. Nous allons chercher des financements », a annoncé le Directeur Général de l’Onas. Il a été retenu la réalisation d’une cartographie des différents réseaux, la mise en place d’un dispositif empêchant le débordement de l’ouvrage, l’augmentation de la capacité d’accueil. « Il est aussi nécessaire d’avoir un dispositif d’alerte. Ainsi les riverains pourront informer les autorités et les techniciens lorsque l’on s’approche de la côte à ne pas franchir, du seul critique », a expliqué le Directeur général de l’Onas. Il a été aussi retenu, la remise à flot du système de pompage à partir de Keur-Niang vers les bassins aménagés notamment dans le quartier de Darou Rahman.    

  Au nom du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, le Directeur Général de l’Onas a rassuré que des solutions durables seront apportées afin de soulager des riverains de l’ouvrages et aussi des sinistrés. « Avec toutes les parties prenantes, ( autorités administratives, religieuses et administratives et « Touba Ca Kanam », nous sommes venus au chevet des populations. Nous reconnaissons que la situation est difficile », s’est exprimé le Directeur général de l’Onas.

 Les raisons du débordement de la station de Keur-Niang 

 Les techniciens ont donné les raisons de la défaillance du fonctionnement de la station de Keur-Niang, à Touba. La capacité d’accueil de cet ouvrage n’a pas été augmentée depuis des années alors que le volume qui y transite a été triplé voire quadruplé. Toutes les stations de pompage de cette la Cité religieuse refoulent vers l’ouvrage de Keur-Niang, qui a une capacité de 2.850 m3. Entre 2019-2020, l’Onas et le Promoville ont construit des nouvelles infrastructures augmentant du coup le volume d’eau refoulée. « Un projet de gestion des eaux usées est en cours. Nous sommes à un taux de réalisation de 83 %. Nous avons une station de pompage presque opérationnelle. Le taux d’exécution du réseau est à 60 % à 75 % », informe le Directeur Général de l’Onas, le docteur Ababakar Mbaye. 

Source: 
LE SOLEIL