Ministère de l’Eau et de l’Assainissement

Pour toute réclamation ➜ 81 800 10 12Nous Contacter ➜ ⎪ Le PNDDAA

Assainissement, traque des branchements clandestins : l’Onas et le Service d’hygiène mutualisent leurs efforts  

Assainissement, traque des branchements clandestins : l’Onas et le Service d’hygiène mutualisent leurs efforts  
Assainissement, traque des branchements clandestins : l’Onas et le Service d’hygiène mutualisent leurs efforts  
13 août 2021

Un protocole d’accord lie désormais l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas) et le Service national de l’hygiène. Les deux services vont travailler sur la protection des ouvrages d’assainissement, l’identification des institutions et des ménages devant bénéficier les branchements à l’égout, entre autres.  

L’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas) et le Service national de l’hygiène ont formalisé, depuis le 12 août 2021, leur collaboration. Les deux institutions ont signé une convention qui va insuffler un nouveau dynamisme en ce qui concerne la promotion de l’hygiène, la prévention des actes pouvant favoriser la propagation des maladies liées à la mauvaise qualité de l’eau. « Les deux services peuvent faire des interventions de manière séparée, mais si nous travaillons ensemble, nous aurons de meilleurs résultats, notamment pour ce qui est de la constatation des infractions, le respect de la police de l’assainissement », a déclaré le Directeur général du Service national de l’hygiène, le Colonel Maodo Malick Diop.

Le protocole d’accord prévoit également la traque des auteurs des branchements clandestins, l’identification des ménages et institutions devant bénéficier d’un branchement à l’égout, conformément à la réglementation en vigueur ; la promotion de la participation communautaire dans la gestion des ouvrages, des réseaux d’assainissement et des boues de vidange. Les autres axes de partenariat tournent autour de la veille pour le respect de la réglementation, la communication, la formation et le conseil pour le bon usage des ouvrages et réseaux d’assainissement. 

La formalisation de cette coopération intervient dans un contexte où les deux services ont un rôle majeur à jouer dans la réduction des risques d’apparition de maladies associées au manque d’hygiène ou à un défaut d’assainissement. « C’est tout à fait normal que l’Onas et le Service national de l’hygiène travaillent pour l’atteinte des objectifs fixés par les Ministère de l’Eau et de l’Assainissement et le Ministère de la Santé et de l’Action sociale », a déclaré le Directeur général de l’Onas, Dr Ababakar Mbaye qui a annoncé des interventions conjointes sur le terrain. 

Source: 
LE SOLEIL